Baromètre des startups du numérique

7ème édition - Q2 2017

Capgemini Consulting, leader du conseil en transformation numérique, et eCAP PARTNER , spécialiste du conseil aux entrepreneurs et investisseurs du numérique, se sont associés pour constituer ce baromètre.

Celui-ci a pour ambition de constituer une vision consolidée de l’écosystème des startups françaises du numérique, d’en comprendre – trimestre par trimestre – les principales tendances, et de mettre également en valeur ces acteurs innovants et leur proposition de valeur.

Capgemini consulting
eCap Parners

Nos données



0

Nouvelles levées de fonds


0

Nouvelles startups


0

Startups actives en base


0

Investisseurs en base



Synthèse du deuxième trimestre 2017


0 M€

Levés


4,9 M€

Montant moyen des levées






Avec un total de 429M€ pour 88 levées, le 2ème trimestre 2017 bat le record du montant moyen des levées depuis la mise en place du baromètre fin 2015 : 4,9 M€ (+75% vs. T1 2017). En effet, le montant cumulé des levées effectuées par les startups du numérique place T2 2017 sur la deuxième marche du podium derrière T4 2016 qui s’était distingué par la super levée de Sigfox (150 M€), mais le nombre de levées affiche une baisse de 30% par rapport à T1 2017 .





Top 3 des secteurs




Le top 3 sectoriel (en valeur) du 2ème trimestre 2017 illustre l’importance des montants levés, puisque c’est dans les 3 cas une ou deux levées seulement qui leur octroient une place sur le podium :

  • Le secteur «Applications et technologies d’entreprises» (87 M€, 13 levées) arrive en tête grâce à Algolia (47 M€), Snips (12 M€), IEX.EC (11,5M€).
  • L’essor du secteur «Télécommunications» (71 M€, 2 levées) ne doit sa place sur le podium qu’à la levée de 71M€, d’Actility, le concurrent de Sigfox spécialisé dans l’internet des objets et faisant partie des licornes potentielles actuelles.
  • Le secteur «Jeux Vidéo» (51 M€, 2 levées) prend la troisième place, porté par la levée massive de 51 M€ de Blade, jeune startup qui développe le « Shadow », ordinateur dématérialisé qui peut s'utiliser sur n'importe quel appareil, grâce à une connexion Internet. Blade a ciblé l’industrie des jeux vidéo pour se lancer car ces derniers sont demandeurs de grosses capacités informatiques, mais la startup va se développer dans d’autres secteurs.
  • Les autres secteurs les plus dynamiques illustrent bien le phénomène de verticalisation sectorielle observé depuis 2016 : FoodTech, Mobilité, Loisirs et Tourisme ou encore HR Tech.

Répartition des levées par montant

La tendance observée au trimestre précédent s’est inversée de manière significative : les levées de taille moyenne (de 1-5M€) ont décroché et ne représentent plus que 38% du total des levées (-30% vs.T1 2017), tandis que les levées supérieures à 5M€ représentent quant à elles, 23% du total des levées (+65% vs. T1 2017) . Ce phénomène inédit atteste d’une focalisation des investisseurs qui se positionnent avec des tickets plus importants sur un nombre plus limité de levées. On l’observe tout particulièrement chez les fonds d’investissements, dont le nombre de prises de position a baissé de 27% mais sur des levées dont le montant moyen (8,8M€) a augmenté de 166%.







Positionnement des investisseurs étrangers

Les investisseurs étrangers sont peu présents au T2 2017. Ils se sont positionnés sur 6,9% des levées. C’est une augmentation de 25% par rapport au T1 2017, mais ces prises de position sont toujours très inférieures à celles observées en 2016 : des acteurs étrangers étaient présents sur plus de 11% des levées. Sans surprise, ils ciblent principalement les levées supérieures à 5M€, qui représentent près de 40% de leurs prises de position. Les acteurs français prennent donc le relais.







Galaxie des start-ups

Carte de France

Vision sectorielle

Bubble chart des investissements

© Capgemini Consulting & eCap Partner